~ Les étés de ma grand-mère ~



Ma petite fille Kyôko étant allongée dans le salon, je ne peux pas faire le ménage.
« Hé, les enfants doivent jouer dehors » ais-je dis d’une voix forte.
Kyôko leva la tête de son "Science et vie junior" et répondit tout en baisant la température à l’aide de la télécommande.
« On ne peut pas sortir par une chaleur pareille ! Contrairement aux gens d’autrefois qui ont grandit sans air conditionné, les enfants de nos jours sont sensibles. »

Kyôko sensible ? Je m’étonne toujours des propos de ma petite fille. Cela dit, je trouve que les étés d’autrefois étaient mieux qu’aujourd’hui. Les maisons étaient construites en bois et l’air circulait aisément. Les villes étaient également plus fraiches. Sur les chemins de terre ombragés, au mois d’août  soufflait un vent agréable.

Il n’y avait pas d’air conditionné mais autrefois on avait les moyens d’oublier la chaleur. Par exemple, on racontait aux enfants des histoires effrayantes. Ma mère était très douée pour cela. Chaque année, elle nous racontait des histoires des histoires de fantôme d’amis mort qui venaient nous voir et de boule de feu qui pénétrait dans notre chambre depuis le cimetière de derrière.

Quelque soit la chaleur, j’avais froid dans le dos et je ne pouvais pas m’endormir. Je n’ai jamais vu ni boule de feu, ni fantôme cependant il m’est aussi arrivé de raconter de telles histoires à mes petits enfants.

« Dit grand-mère ? Tu nous as bien dit que les boules de feu étaient les os des morts qui brûlaient ? En réalité, c’est différent de ce qui est écrit ici. » Kyôko ouvrit son magazine et commença à lire.

« L’explication selon laquelle les os brûlent est une superstition. Les boules de feu sont comme la foudre ou l’électricité statique. Il s’agit de l’électricité qui se trouve dans l’air. Dit grand-mère,  tôt ou tard il faudrait que tu mettes à jour ta version d’histoire de boules de feu que tu aimes tant »

Traduit en cours de Lecture et Traduction par : Les profeseurs & les L2 de l'INALCO.

brush

おばあちゃんの夏

居間に孫の京子がねそべっていて掃除ができない。ほら、子供は外の遊びに行きなさい、と私は大声を出した。京子は『ジュニア・サイエンス・ジャーナル』から顔上げて、リモコンで室温を下げながら答えた。「こんな暑い日に出ることはできませんよ。エアコンのない頃に大きくなった昔の人とちがって、今の子供はデリケートなんだから。」

京子がデリケート ?孫の言葉にはいつもおどろく。それにしても、昔の夏は今よりはよかったと思う。家は木でできていて、よく風か通った。町の今より涼しかった。木々が影を落とす土の道は八月でもいい風が吹いていた。

エアコンはなかったが、昔は夏さをわすれる知恵があった。たとえば、子供達には夜怖い話をした。私の母は怖い話が上手で、死んだ友達の幽霊が会いに来た話や、火の玉が裏の墓地から部屋に入ってきた話を毎年してくれた。そんな夜はどんなに暑くても、背中が寒くなって、眠ることができなかった。私は火の玉も幽霊も見たことはないが、孫を集めて同じ話をしたことがある。

「ねえ、おばあちゃん。火の玉は死んだ人の骨がもえていると言ったでしょう。本当はちがうとここに書いてある。」

京子が雑誌のページを広げて読み始めた。

「骨がもえているという説は迷信です。火の玉は雷や静電気と同じで、空気のなかの電気だということが分かりました。ねえ、おばあちゃんが好きな火の玉の話もそのうちバージョンアップしてくださいね。」